Bienvenue!

Bonjour et bienvenue sur ce blog qui est un outil pour vous "aider à apprendre" le français. Vous trouverez ici contenus du cours, entraînements pour les examens et bien d'autres choses. A bientôt et bonne route sur ce blog !

Hola y bienvenido/as a este blog que es una herramienta para "ayudaros a aprender" en francés. Aquí encontraréis contenidos de clase, entrenamientos para los exámenes y muchas cosas más. ¡Hasta luego y buen viaje en este blog!

mercredi 17 décembre 2014

Petit Papa Noël

Voici le chant de Noël étudié en classe avec le groupe de 3º année.



Retrouvez les mots manquants

C´est la belle nuit de Noël , la _________ étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel, à genoux, les petits enfants,
Avant de fermer les paupières, font une dernière __________.


Refrain: Petit Papa Noël , quand tu descendras du ciel
Avec des __________ par milliers, n´oublie pas mon petit soulier.
Mais, avant de partir, il faudra bien te ___________.
Dehors tu vas avoir si froid. C´est un peu à cause de moi

Il me tarde tant que le jour se lève pour voir si tu m´as apporté
Tous les beaux joujoux que je vois en rêve et que je t´ai ___________.

Refrain

Le marchand de ___________ est passé. Les enfants vont faire dodo
Et tu vas pouvoir commencer avec ta ___________ sur le dos.
Au son des ___________ des églises ta distribution de surprises.

Et quand tu seras sur ton beau nuage, viens d´abord sur notre maison.
Je n´ai pas été tous les jours très __________ mais j´en demande pardon.

Refrain

-          Donnez un synonyme des mots “joujoux” et “soulier”.

Vive le vent!

Voici le chant étudié avec le groupe de 1º année. Joyeux Noël!



Conjuguez les verbes de ce chant de Noël.

Sur le long chemin tout blanc de neige blanche
Un vieux monsieur ______________ (s´avancer)
Avec sa canne dans la main.
Et tout là-haut le vent
Qui ______________ (siffler) dans les branches
Lui _____________ (souffler) la romance
Qu´il chantait petit enfant:

Refrain: Vive le vent, vive le vent, vive le vent d´hiver
Qui s´en va sifflant, soufflant dans les grands sapins verts...
Oh! Vive le vent, vive le vent, vive le vent d´hiver
Boule de neige et jour de l´an et bonne année grand-mère...

Et le vieux monsieur _____________ (descendre) vers le village,
C´est l´heure où tout _______ (être) sage
Et l´ombre __________ (danser) au coin du feu
Mais dans chaque maison
Il _________ (flotter) un air de fête
Partout la table est prête et l´on entend la même chanson :

Refrain

jeudi 4 décembre 2014

Les histoires d'A (Rita Mitsouko)


Complétez les paroles de la chanson
Valérie ________________ dans les bras de Nicolas
Mais Nicolas, celui-là, ne le ________________ pas
Isabelle a attendu, attendu mais Patrick n'est jamais reparu

Les histoires d'A
Les histoires d'amour
Les histoires d'amour finissent mal
Les histoires d'amour finissent mal en général

Michel aimait Gérard
Et Gérard le lui ________________ si bien qu'à la fin ça ne rendait rien
Evelyne toute sa vie attendit que le monsieur en gris lui ________________

Gilbert partit en voyage juste au moment de son mariage
Hector est mort en faisant une fugue, il allait retrouver Gertrude
Simone et Tom ________________ dès que vingt et une heures sonnaient

Les histoires d'amour finissent mal e
n général...

Une victoire pour la viticulture bio

Avec cet article du Monde étudié et commenté en classe, nous célébrons notre centième article sur ce blog!
Relaxe en appel du viticulteur bio qui ne voulait pas traiter ses vignes
Le Monde.fr | 04.12.2014 | Par Audrey Garric

Son cas avait ébranlé le monde du vin et, une nouvelle fois, interrogé l'usage des pesticides en agriculture. Emmanuel Giboulot, le viticulteur bio de Côte-d'Orcondamné en avril à une amende pour avoir refusé de traiter ses vignes contre la maladie de la flavescence dorée, a finalement été relaxé par la cour d'appel de Dijon, jeudi 4 décembre. La même peine qu'en première instance – 1 000 euros dont la moitié avec sursis – avait pourtant été requise début novembre.
« C'est une victoire de la mobilisation citoyenne, c'est être lanceur d'alerte », a déclaré à l'issue du prononcé de l'arrêt de la cour M. Giboulot, acclamé par son comité de soutien. « Il y a une prise de conscience de plus en plus importante quant à l'importance de réduire l'usage des pesticides, qui me donne des espoirs pour l'avenir de l'agriculture », ajoute-t-il, interrogé par Le Monde.

« La cour a invalidé l'arrêté préfectoral obligeant à traiter les vignobles, car il n'avait pas été approuvé par le ministre de l'agriculture et surtout le caractère d'urgence n'était pas démontré. C'est ce que nous défendions », se réjouit son avocat, Benoist Busson.


L'affaire avait débuté en juin 2013, avec un arrêté préfectoral imposant le traitement par un insecticide de l'ensemble des vignobles de la Côte-d'OrVisée : la cicadelle, petit insecte vecteur de la flavescence dorée, une maladie très contagieuse et mortelle pour la vigne. Alors que cette épidémie se répand en France depuis son apparition en 1949, plus de la moitié du vignoble est soumise à un plan de lutte obligatoire en vertu de réglementations nationales et européennes.

Pourtant, à l'été 2013, aucun foyer avéré n'est détecté en Côte-d'Or. Emmanuel Giboulot, qui exploite dix hectares de vignes en biodynamie sur la Côte de Beaune et la Haute-Côte-de-Nuits, refuse alors de traiter de manière préventive ses ceps de chardonnay et de pinot noir.

« L'insecticide, même autorisé en agriculture biologique [le Pyrevert], n'est pas sélectif : il aurait détruit la cicadelle, l'insecte vecteur de la maladie, mais aussi une partie de la faune auxiliaire sur laquelle je m'appuie pour réguler l'écosystème de mon vignoble », argumente-t-il au cours du procès en première instance, devant le tribunal correctionnel de Dijon, en février 2014. « Le préfet n'était pas compétent pour imposer un traitement des vignes dans la mesure où il n'y avait pas de situation d'urgence », complète son avocat, Me Benoist Busson.

« En 2011 et 2012, un foyer important de flavescence dorée était apparu dans la Saône-et-Loire voisine, et on a dû arracher une douzaine d'hectares de vignes ainsi que milliers de ceps isolés dans le département, rétorque à la barre Olivier Lapôtre, chef du service régional de l'alimentation de la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (Draaf) de Bourgogne, en charge de la lutte contre la flavescence dorée. Vu la vitesse de la propagation, nous craignions une contamination en Côte-d'Or. Il y a un décalage de quinze mois entre la contamination des ceps et l'apparition de la maladie. ».

Après des examens en octobre 2013, trois ceps se révèlent contaminés dans le département. Pour la Draaf, qui a contrôlé le viticulteur en infraction, c'est la preuve que « l'analyse de risque s'est avérée juste » et que l'arrêté préfectoral était nécessaire. Et, pour la représentante du parquet, il y a bien eu « une infraction pénale ». Le 7 avril 2014, le tribunal de Dijon condamne Emmanuel Giboulot à 1 000 euros d'amende, dont 500 avec sursis, une peine légère alors que le délit est passible de six mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. Qualifiant le jugement d'« injustifié » et dénonçant une « pensée unique » sur l'usage des pesticides dans les vignobles, il fait appel.

Son cas ne pourra pas faire jurisprudence, dans la mesure où certaines règles ont changé avec la loi d'avenir pour l'agriculture. Mais Emmanuel Giboulot estime avoir permis d'« ouvrir le débat » et d'« améliorer la situation »« Cette année, seules seize communes ont été soumises à un traitement obligatoire contre la flavescence dorée. C'est la preuve que l'on n'est pas dans un schéma de pandémie et qu'il n'y a pas besoin de traiter l'ensemble du département, assure-t-il. C'est également grâce à la mobilisation des citoyens. »

Le vigneron de Beaune a bénéficié d'une très forte médiatisation, jusqu'aux Etats-Unis, où même le 
New York Times lui a consacré un éditorial. A Dijon, ils étaient près d'un millier à le soutenir en première instance. Mais c'est surtout sur le Web que la mobilisation a été la plus forte. Une pétition, lancée par l'Institut pour la protection de la santé naturelle, association basée à Bruxelles, a rassemblé plus de 540 000 signatures, tandis qu'une page Facebook recueillait près de 130 000 « likes ».

La profession viticole, elle, ne voit pas d'un bon œil cette publicité faite à la filière. Le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB), après avoir dénoncé, en février, des « contre-vérités » véhiculées autour du cas d'Emmanuel Giboulot, avait rappelé « qu'à ce jour, il n'existe, hélas, aucune alternative pour lutter contre cette maladie très épidémique et mortelle pour la vigne », assurant que « la volonté de l'ensemble des acteurs impliqués [était] de réduire au minimum le nombre de traitements insecticides, ainsi que la surface concernée ».

Un constat d'échec auquel ne veut pas se résoudre Emmanuel Giboulot, qui travaille sur des alternatives. Avec le Service d'écodéveloppement agrobiologique et rural de Bourgogne (Sedarb), une association qui vise à promouvoir le bio dans le département, il mène des essais pour lutter contre la cicadelle grâce à des procédés naturels comme la silice ou l'huile de neem (margousier d'Inde). Les résultats devraient être prochainement dévoilés.

mercredi 3 décembre 2014

Passer l'hiver en forme

Les 5 clés pour passer l'hiver en forme

Anissa Boumediene www.20minutes.fr

La France a froid. Alors que les premiers flocons de neige sont déjà tombés dans le Nord-Est, la chute du thermomètre amorcée ce week-end se poursuit et la neige va toucher d'autres régions. Après une fin d'année aux températures douces, l'hiver est là, apportant son cortège de nez qui coulent, de kilos en trop, de fatigue et de baisse de moral. 20 Minutes vous explique comment et pourquoi prendre soin de vous pour passer l'hiver sans encombre.

1. Ne pas manger n'importe quoi

Un plat copieux quand les températures chutent, c'est bon et ça réconforte. Mais gare à ne pas sursolliciter le système digestif, sous peine de fatiguer l'organisme et troubler le sommeil. On évite donc les plats trop lourds, on privilégie des aliments riches en vitamines et oligo-éléments essentiels -fruits et légumes, céréales complètes, viande et poisson- pour renforcer ses défenses immunitaires, et on boit beaucoup, mais pas d'alcool. Mollo aussi sur les sucres rapides, qui boostent l'énergie à très court terme avant de vous mettre à plat. En cas de coup de mou, optez pour une collation plus saine avec un fruit ou un yaourt et une poignée de fruits secs. Les gourmands pourront aussi ajouter deux carrés de chocolat noir.

2. Faire du sport

Bien plus motivé à faire du sport quand l’heure d’enfiler le maillot de bain se rapproche, on a plus tendance à laisser les baskets au placard l’hiver venu, quand rester au chaud sous la couette nous séduit davantage qu’une séance de jogging sous une température proche de zéro. Pourtant, le sport, c'est bon pour votre corps mais aussi pour votre moral, et se bouger l'hiver a aussi des vertus particulières. En plus de contrebalancer les excès alimentaires des fêtes de fin d'année et des soirées raclette, une bonne séance de sport libère des endorphines et aide à lutter contre les baisses de moral et dépressions saisonnières, fréquentes en hiver. Autre bienfait non négligeable, il génère une bonne fatigue qui vous fait dormir comme un bébé.

3. Dormir

Manger sainement et faire du sport c'est bien, mais si le corps est épuisé, ça ne sert à rien. Pour ne pas être d'une humeur de chien et recharger ses batteries, il faut dormir. La clé d'une bonne forme: se coucher avant minuit pour un sommeil de qualité et faire un petit somme réparateur de vingt minutes quand on le peut. En revanche, la longue sieste de fin d'après-midi est à bannir, sous peine de tourner en rond dans son lit le soir venu et d'être encore plus fatigué le lendemain. 

4. Bien se couvrir

Rien de tel pour tomber malade que de passer à répétition du froid au chaud. On pense à s'habiller chaudement, en couvrant bien son cou, ses mains et sa tête. Et pas la peine de surchauffer sa maison, c'est mauvais pour le sommeil. Enfin, même s'il fait très froid, on ouvre grand ses fenêtres chaque jour pendant cinq minutes, pour dépolluer l'air intérieur.

5. Se laver les mains


Pour éviter au maximum les spécialités hivernales comme le rhume, la gastro ou encore la grippe, il faut se laver régulièrement les mains, avant de manger, après chaque passage aux toilettes et aussi après avoir pris les transports en commun. Et si vous êtes déjà malade, ne réutilisez pas vos mouchoirs et n'éternuez sans vous couvrir la bouche, votre entourage vous en remerciera.

jeudi 27 novembre 2014

L'évolution de la famille en France

La vidéo est disponible en cliquant sur ce lien.

Complétez les phrases avec les mots manquants
  • Onze enfants en ______________, ces parents méritent la médaille de la famille nombreuse...Le modèle familial de ______________ a vécu.
  • Maman ne travaille pas et tout le monde vit ______________________________ (4 mots).
  • Avec mai 68 puis Woodstock, les années 70 ______________ une nouvelle ère...C'est la montée en ______________ de l'individualisme.
  • Le ______________ le plus courant c'est papa, maman et deux enfants
  • Les femmes veulent travailler et ______________ leur fécondité: nouvelle révolution de la ______________ familiale
  • ______________ des couples mariés se sépare aujourd'hui en France. ______________des familles sont dites “monoparentales”. Mais pendant que le couple explose, les ______________ se recomposent.
  • Les grands-parents redistribuent une part de plus en plus importante de leurs ______________: c'est ______________ d'une nouvelle famille.