Bienvenue!

Bonjour et bienvenue sur ce blog qui est un outil pour vous "aider à apprendre" le français. Vous trouverez ici contenus du cours, entraînements pour les examens et bien d'autres choses. A bientôt et bonne route sur ce blog !

Hola y bienvenido/as a este blog que es una herramienta para "ayudaros a aprender" en francés. Aquí encontraréis contenidos de clase, entrenamientos para los exámenes y muchas cosas más. ¡Hasta luego y buen viaje en este blog!

lundi 26 janvier 2015

Les parties du corps

Voici un site amusant où vous pouvez trouver des jeux en relation avec les parties du corps. Les jeux nº1, 3 et 6 sont particulièrement recommandés. Pour changer de jeu, cliquez sur "next" dans la partie supérieure de l'écran. Amusez-vous bien!

jeudi 22 janvier 2015

Rédaction 3º: pour une entreprise plus humaine

Voici le second forum sur le thème de l'entreprise et des relations professionnelles.

Que pouvons-nous faire pour améliorer les relations humaines dans les entreprises? Doit-on privilégier la bonne santé d'une entreprise ou de ses travailleurs?

Comme pour le forum précédent, exprimez vos souhaits et vos suggestions. Pour cela, il suffit de cliquer sur l'option "commentaires" et de répondre.


Rédaction 3º: pour une école meilleure

Voici le premier forum sur le thème de l'école et de l'éducation en général.

Que peut-on demander à l'école? Comment améliorer l'éducation des élèves?

Exprimez vos souhaits et vos suggestions. Pour cela, il suffit de cliquer sur l'option "commentaires" et de répondre.


La liberté d'expression et ses limites

Voici le contenu du débat organisé en classe sur la liberté d'expression. Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'article du Monde en cliquant sur ce lien.

Photos des unes polémiques de Charlie Hebdo:




Photo de l'affiche du spectacle de Patrick Timsit:


La citation de Dieudonné: "Aujourd'hui, je me sens Charlie Coulibaly".

Ces affiches et cette citation justifient-elles la polémique et les condamnations qui les ont suivies? Jusqu'où peut aller la liberté d'expression?

lundi 19 janvier 2015

Sinsemilia: Je préfère cent fois

Voici la chanson du groupe grenoblois étudiée en classe. A remetttre en perspective dans le contexte actuel.

Nous nous limitons à la pemière partie de la chanson (fin de l'exercice à 3"20).


Retrouvez les mots manquants dans les paroles:

On a placé la France
Sous vidéo ______________
Kidnappé l'insouciance
Entre les barreaux de la _______________

Regards fuyants, sourires éteints
La peur de l'autre au quotidien
On est plus sauvages que des __________
A quoi va ressembler demain ?

Si pour être en sécurité
Il faut fermer son _________ à clef
J'préfère cent fois me faire plomber
Comme un oiseau en liberté
Plutôt que de vivre planqué
Comme, comme, comme le _________ sous un évier


On a plongé la France
Dans la ____________ et l'ignorance
Etouffé l'intelligence
Sous les dossiers de la finance
Cerveaux branchés sur la télé
Nos idées sont téléguidées
Même les enfants sont abrutis
Qui va censurer la ___________ ?

Si pour être quelqu'un de __________
Il faut mettre sa tête aux normes
J'préfère cent fois être cinglé
Comme la __________, le vent, la marée
Plutôt que d'être sans intérêt
Comme, comme, comme un ciel triste et tempéré

On a connu en France
L'insurrection, la _____________
Reste aujourd'hui la bonne conscience
Grâce aux oeuvres de bienfaisance
On est rangés et bien pensants
Charitables _____________________
Le monde peut baigner dans le sang
La police protège nos enfants

Les voitures crament dans les banlieues
Les braves gens trouvent ça _______________
C'est pourtant la règle du jeu
Qui sème la ____________ récolte le feu

mardi 13 janvier 2015

La Marche Républicaine

« Hier, la France a repris la Bastille »

Le Monde.fr | 12.01.2015  Par Manon Rescan

« Ils sont venus par plusieurs centaines de milliers : des jeunes, des vieux, black-blancs-beurs, de gauche comme de droite. Il y avait des hommes âgés coiffés de bérets, de jeunes hommes noirs portant des casquettes de baseball, des juifs avec leur kippa, des musulmanes voilées. » Le journal britannique The Independant, comme pour la plupart des titres de la presse internationale, célèbre l'immense mobilisation qui a gagné la France dimanche. « Au moins 1,5 million de personnes ont marché (voire jusqu'à deux millions), ou en tout cas ont essayé de marcher dans une foule qui était trop dense pour permettre d'avancer, dans le centre de Paris. Ils ont marché “pour la République”, “contre la haine” et “pour l'Histoire”. »


« Une impressionnante volte-face, souligne le Wall Street Journal, dans une ville qui, quelques jours auparavant, vivait dans une atmosphère plombée par les coups de feu et les bains de sang. »

Ces attaques ont « plongé le pays dans le deuil et la tristesse visibles sur les visages de ceux qui ont essuyé des larmes [dimanche], raconte le New York Times. La marche de dimanche a servi de grande catharsis nationale après une explosion de terreur. » « Le peuple français a découvert une forme de réconfort collectif en se rassemblant, dimanche, pour dire “nous n'avons pas peur”. Alors que la nuit tombait, ils ont continué à marcher et à se rassembler, refusant de quitter cette foule réconfortante et ce moment d'Histoire », analyse The Guardian.

Une catharsis qu'El País a vu s'exprimer dans la joie. « Ce fut un jour très triste et très festif à la fois », décrit le quotidien espagnol. Il en veut pour preuve cette fin de rassemblement où « la marche s'est presque muée en une fête, une fanfare avançant vers la place de la Bastille, entourée des drapeaux français et de ceux de pays musulmans, scandant le mot “liberté” ».


« On n'avait pas vu une foule si vaste et si diversifiée marcher dans les rues de Paris depuis le soir de la victoire de la France lors de la Coupe du monde 1998, assure The IndependantUne joie spontanée avait alors explosé dans les rues. Cette fois, ce fut un cri de résistance. »

« La journée se poursuit à l'identique. Sans incident. Sans confrontation. Sur fond d'applaudissements adressés aux forces de l'ordre. Du jamais-vu dans l'habituelle pagaille française », s'étonne le quotidien suisse Le Temps, qui titre « Le jour où Charlie a envahi Paris ».

« Depuis quand, plongés dans un quotidien socio-économique plus qu'éprouvant, les Français avaient-ils été fiers, tellement fiers, d'être français, d'être ensemble, à tel point que beaucoup ne voulaient plus quitter les places, de la République, de la Bastille, de la Nation ? », s'enthousiasme le quotidien libanais L'Orient Le jour, qui parle déjà de « révolution des crayons ».

« Personne en France ne pensait que cela pouvait effectivement arriver, poursuit L'Orient le jourQu'une “insurrection républicaine”, pour reprendre Raphaël Enthoven, pouvait exister dans la France du XXIe siècle, dans une Ve République percluse de douleurs, de doutes, d'angoisses ; qu'elle pouvait se faire par et pour des Français pourtant caricaturés volontiers de par le monde en ultrarâleurs, égoïstes et grands paresseux. Hier, la France a repris la Bastille. »

« Mais le bilan des attaques met la France face à d'autres défis, l'antisémitisme grimpant et les risques de conséquences sur la communauté musulmane en cas de récupération par l'extrême droite », rappelle le Washington Post.

« Aucun angélisme, aucun irénisme possible, conclut L'Orient Le JourLa France ne se réveillera pas aujourd'hui débarrassée de ses crises en tout genre, la croissance n'est pas pour demain non plus. Mais quelque chose s'est passé hier. La France était “vivante comme jamais”. Aux Français de (continuer à) jouer, désormais.  »

Voici le lien vers cet article dans le journal le Monde.

mercredi 17 décembre 2014

Petit Papa Noël

Voici le chant de Noël étudié en classe avec le groupe de 3º année.



Retrouvez les mots manquants

C´est la belle nuit de Noël , la _________ étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel, à genoux, les petits enfants,
Avant de fermer les paupières, font une dernière __________.


Refrain: Petit Papa Noël , quand tu descendras du ciel
Avec des __________ par milliers, n´oublie pas mon petit soulier.
Mais, avant de partir, il faudra bien te ___________.
Dehors tu vas avoir si froid. C´est un peu à cause de moi

Il me tarde tant que le jour se lève pour voir si tu m´as apporté
Tous les beaux joujoux que je vois en rêve et que je t´ai ___________.

Refrain

Le marchand de ___________ est passé. Les enfants vont faire dodo
Et tu vas pouvoir commencer avec ta ___________ sur le dos.
Au son des ___________ des églises ta distribution de surprises.

Et quand tu seras sur ton beau nuage, viens d´abord sur notre maison.
Je n´ai pas été tous les jours très __________ mais j´en demande pardon.

Refrain

-          Donnez un synonyme des mots “joujoux” et “soulier”.